En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
Texte à méditer :   L'union fait la force   xx
Texte à méditer :   L'optimisme est une forme de courage qui donne confiance aux autres et mène au succès.   Baden-Powell
Texte à méditer :   Résister doit être écrit au présent   Lucie Aubrac
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Castries ISDND
 
 
 
 

Blog - Castries ISDND



Vous avez-dit non-dangereux  -  par   RGimilio|Administrateurs

L'administration qualifie les décharges d'ordures ménagères de'installations de stockage de déchets non-dangereux. Du jargon administratif qui fait loi ou une aimable blague de technocrate ?

L'ODAM (Observatoire indépendant des Déchets, de l'Environnement et de la Santé de Montpellier-Métropole) conteste na notion de « non-dangereux », une appellation inappropriée pour « couvrir » les dérapages des collectivités territoriales qui utilisent ces installations à mauvais escient. C'est le cas de la décharge de Castries et de celle de Montimas (et autres ?).

Nous venons de recevoir un appui à notre thèse : la décharge de Castries a pris feu le 15 juillet 2019. Non-dangereux ? Non, une source de méthane, un massif qui contient de la matière organique de déchets prétendus à tort « stabilisés » recouvert d'une mince couche de terre poreuse. Le méthane dégaze à travers cette mince membrane et peut s'enflammer, ce qui s'est produit. Comment ? Personne ne l'a dit, Montpellier-Méditerrannée-Métropole garde le silence. Rien, nada dans les médias. Pourtant le feu a carbonisé les plastiques de la face sud de la carrière, il a atteint le sommet et a manqué de peu de se propager à la garrigue du sommet, poussé par un petit vent du nord.

La vue vers le sud montre le massif des déchets du casier 2 et la flèche rouge l'emplacement supposé du départ du feu.

deecharge_de_castries_cr_2400x226fch.jpg Crédit photo R. Gimilio

Nous avons été sur place, par le chemin non-revêtu qui monte au sommet du pioch et emprunté la branche qui longe le sommet de la paroi est, chemin public le long de la clôture. Nous vous livrons une photographie.

borne_incendie_carboniseee500x352.JPG Crédit photo R. GIMILIO

L'incendie s'est arrêté sur la bande de sol nu et à carbonisé une borne d'incendie et des sacs remplis de terre. A 50m, commence une garrigue séche de chez sec où les chènes kermès sont roussis par la canicule. Rappelons que cette zone avait été ravagée par un incendie colossal.

Vous avez dit NON-DANGEREUX ! Vous galégez messieurs de !'administration ?

A suivre, nous attendons vos commentaires, lecteurs..

L'administration qualifie les décharges d'ordures ménagères de'installations de stockage de déchets non-dangereux. Du jargon administratif qui fait loi ou une aimable blague de technocrate ?

L'ODAM (Observatoire indépendant des Déchets, de l'Environnement et de la Santé de Montpellier-Métropole) conteste na notion de « non-dangereux », une appellation inappropriée pour « couvrir » les dérapages des collectivités territoriales qui utilisent ces installations à mauvais escient. C'est le cas de la décharge de Castries et de celle de Montimas (et autres ?).

Nous venons de recevoir un appui à notre thèse : la décharge de Castries a pris feu le 15 juillet 2019. Non-dangereux ? Non, une source de méthane, un massif qui contient de la matière organique de déchets prétendus à tort « stabilisés » recouvert d'une mince couche de terre poreuse. Le méthane dégaze à travers cette mince membrane et peut s'enflammer, ce qui s'est produit. Comment ? Personne ne l'a dit, Montpellier-Méditerrannée-Métropole garde le silence. Rien, nada dans les médias. Pourtant le feu a carbonisé les plastiques de la face sud de la carrière, il a atteint le sommet et a manqué de peu de se propager à la garrigue du sommet, poussé par un petit vent du nord.

La vue vers le sud montre le massif des déchets du casier 2 et la flèche rouge l'emplacement supposé du départ du feu.

deecharge_de_castries_cr_2400x226fch.jpg Crédit photo R. Gimilio

Nous avons été sur place, par le chemin non-revêtu qui monte au sommet du pioch et emprunté la branche qui longe le sommet de la paroi est, chemin public le long de la clôture. Nous vous livrons une photographie.

borne_incendie_carboniseee500x352.JPG Crédit photo R. GIMILIO

L'incendie s'est arrêté sur la bande de sol nu et à carbonisé une borne d'incendie et des sacs remplis de terre. A 50m, commence une garrigue séche de chez sec où les chènes kermès sont roussis par la canicule. Rappelons que cette zone avait été ravagée par un incendie colossal.

Vous avez dit NON-DANGEREUX ! Vous galégez messieurs de !'administration ?

A suivre, nous attendons vos commentaires, lecteurs..

Fermer

Publié le 18/07/2019 @ 07:31   |


Commentaires

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !